romainlarue.com - BLOG DVLP - vivre a trois

VIVRE À TROIS

Devenir parent est une des expériences le plus incroyables d’une vie. C’est la cas lorsqu’on devient maman mais aussi pour ceux qui deviennent papa. Quand cela arrive pour la première fois, peu importe ce que nous avons imaginé c’est un monde inconnu qui s’ouvre à nous. Il y a des choses importantes à savoir pour ne pas perdre ce que nous étions avant de devenir parent.

CE QU’ON IMAGINE ET LA RÉALITÉ

On peut prendre tous les conseils possibles auprès de notre entourage parmi les gens qui sont déjà parents. Ce n’est jamais la réalité de ce qui nous attend au final. Le ressenti ne peut être expliqué et la positon de parent est vraiment singulière pour chacun d’entre nous.

Même lorsqu’un couple a un deuxième enfant l’expérience est différente et imprévisible. Il est donc difficile de prévoir tout ce qu’il va arriver dans notre vie de parent. Et quelque part c’est ce qui fait que c’est intense a vivre.

La réalité une fois que notre enfant est née est toujours étonnantes, parfois frustrante et c’est imprévisible. Il est donc difficile de prévoir de rester soit même lorsqu’on ne sais pas ce qui nous attend en détail.

CE À QUOI NOUS DEVRIONS PENSER

Le passage d’une vie a deux à la vie a trois est un des plus grand changement dans un couple (le plus grand ?). Il arrive souvent -trop souvent- que trop de choses changent dans la vie de couple et dans la vie personnelle des parents. Il ne faut pas oublier que la personne que vous étiez avant d’être parents est toujours la même et que malgré les nombreux changements vous ne devez pas oublier vos besoin.
Nous avons tous besoin de moments seuls, ou de sortir de notre quotidien en faisant du sport, ou en voyant des amis. Avoir des moments pour soit ce n’est pas délaisser sa famille c’est continuer d’exister en tant que personne au sein d’une famille. Pour réussir à garder nos moments, il est bon de définir des temps ou c’est notre conjoint qui reste avec votre enfant. Même pour une heure ou deux c’est important. Et c’est important d’avoir des moments seuls avec son enfant, peu importe son âge.

Un enfant aime les moments avec papa et maman, seul avec maman et seul avec papa. Il reste un temps à ne pas négliger : celui ou papa et maman sont tous les deux… sans enfant… Je sais c’est parfois difficile à entendre, mais laisser son enfant à ses grand parents pour quelques heures ou une nuit est une bonne façon de ne pas perdre votre relation. Et ça ne fait pas de vous des parents indigne, loin de là. Etre parent c’est faire partie d’une famille, mais aussi faire partie d’un couple et être soit même. Ça fait beaucoup dit comme ça. Je vous rassure tout est faisable en prenant le temps d’accorder des moments pour tout ça.

Il n’y a pas de moment pour commencer à reprendre une vie de femme après un accouchement. Il est sur que tout n’est pas exactement comment avant et qu’il faut attendre d’avoir les autorisation des médecins pour reprendre certaines activités. Mais j’entends trop souvent des maman me dire « je referai ceci ou cela quand il aura 2 mois » et parfois c’est plus. Il n’y a pas de bon moment pour retrouver les choses que vous apréciez avant la grossesse. Ne pas se perdre est le bon moyen de ne pas avoir à se retrouver.

TU AS BIEN UNE ASTUCE POUR METTRE TOUT ÇA EN PLACE ?

Dans cette étape importante de votre vie, même si durant la grossesse les papas sont assez impuissant face aux efforts de la maman, la discussion est un élément de base pour bien passer cet étape. La vision de la grossesse ne peut être que différente pour de futures parents et en parler de façon claire est primordial (je vous renvois à mon article sur « les autres » pour voir comment faire). Faites attention à ne pas tomber dans les lamentations, restez positifs et bienveillant pour que ce soit vraiment un partage et pas procès. Dites les choses avant d’en avoir trop sur les épaules.

Dans l’imprévu qui attend les parents, la discussion pour comprendre l’autre est la meilleure aide que vous pouvez vous donner. L’autre astuce est de ne pas prévoir de choses trop précises parce que ça ne sera jamais comme vous l’avez prévu. Prévoyez des grandes lignes, des organisations globales comme qui se lève quelle nuit ou qui va au sport quel jour… et ça sera déjà très bien !

CONCLUSION

Avoir son premier enfant amène un changement de vie important. Trop prévoir est une source de déception importante. Trouver le juste milieu pour garder de l’imprevu sans être dépassé c’est permettre de vivre ce beau moment de façon plaisante et enrichissante.

J’espère t’avoir donné des éléments pour t’aider à être meilleur.

N’hésites pas à partager tes expériences en commentaire ou sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagramLinkedIn.

Prends soin de toi

Romain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page