Pourquoi j'écris un journal ?

POURQUOI JE TIENS UN JOURNAL ?

Tenir un journal est un moyen d’améliorer pas ma de choses dans notre vie. Après l’avoir fait pendant plus d’un an avec des techniques différentes, je te présente ici ce que j’ai retenu de cette pratique et ce que cela m’a apporté.

TENIR UN JOURNAL ? COMMENT ÇA SE PASSE ?

J’ai longtemps cherché le moyen de me tenir à la rédaction d’un journal. Je le mettais en place sans vraiment chercher à m’organiser. J’avais l’image d’un cahier qui me suivrait partout et que je griffonnerai quand j’aurai quelque chose en tête. Dans la réalité, je n’écrivais dedans que très rarement et il ne quittait quasiement jamais mon sac à dos. Lorsque j’ai commencé à mettre en place des routines pour le matin et le soir, j’ai intégré l’écriture dedans.
J’ai commencé par le matin, puis le soir avant de revenir au matin. Le moment que l’ont choisi pour écrire dans son journal est parfois influencé par ce que l’on veut mettre dedans. Nous avons l’image du journal intime rempli de choses très personnelles et d’avis sur la nos journées et notre entourage. Dans cette vision, l’ecriture du soir peut être une bonne chose. J’ai préféré revenir au matin quand j’ai changer de vision sur le contenu du journal.
La question que l’on se pose souvent aussi et le temps que l’on y passe. C’est très variable et ça s’adapte à notre emplois du temps : la semaine j’ecris entre 10 et 15 minute car mon premier pomodoro de la journée comporte la méditation et l’ecriture (10 minutes de méditation et le reste en écriture).

QU’EST CE QU’UN JOURNAL APPORTE DANS MA JOURNÉE ?

Le journal à l’avantage de poser des choses que j’ai dans la tête sur un support physique. Une fois écrit l’idée est déjà moins présente dans ma tête. Ce que j’y vois surtout c’est ce que j’appelle : LA MAGIE DU RALENTI. Lorsque j’ecris, je réfléchis beaucoup moins vite parce que mon rythme d’ecriture et moins rapide que celui de ma pensée. J’aime comparer ce moment au fait de ragarder une scène au ralentit pour voir les détails. Ces détails vont laisser la réflexion sur le sujet en se dispersant beaucoup moins. Ainsi je traite le sujet avec plus de profondeur et il en sort souvent des réflexion nouvelles. Les sujets sur lesquels j’ecris son souvent des points importants et c’est toujours interessant de les voir de façon complète. L’ecriture pousse à le faire de façon inconsciente.

Si comme moi tu as des idées qui te restent en tête assez longtemps et qu’elle reviennent de façon récurante, l’écriture peut t’aider à les sortir de ta tête pour un moment. Lorsque l’idée est posée sur le papier elle devient moins récurante, ça ne veux pas dire que l’ont y pense plus. En fait, lorsque quelque choses est noté le cerveau ne m’y fait plus penser pour ne pas l’oublier mais il continu à y réfléchir en tâche de fond. Lorsque la refléxion aura évoluée, elle reviendra se mettre en avant pour que je note ce qu’elle est devenue. Et ça le fait en générale jusqu’à ce que cette idée se concrétise. Il existe des sujets insolubles (je ne créerai pas de machine à mouvement perpétuelle tout de suite) mais les écrire permet de liberer la tête un moment.

QU’EST CE QU’UN JOURNAL APPORTE GLOBALEMENT ?

Au delà de la journée, les bienfaits du journal sont visibles à long terme. A la fin des réflexions je met en général une conclusion ou une TO-DO liste avec des choses que je vais mettre en place. Et pas seulement sur la journée à venir.

Après un paragraphe d’écriture, j’aime dessiner un petit carré à coté duquel je met une chose a faire, une attitude à prendre ou une phrase forte. Je viens rarement cocher ces cases mais elle me permettent de synthétiser des paragraphe parfois long en une action concrète. C’est l’aboutissement de ma réfléxion pour cette fois.

UNE PETITE ASTUCE ?

Pour ecrire il faut en déclancher envie (envie, declancheur : voir l’article sur les habitudes), et cela passe par le choix du support, de l’outils, du moment et du lieux. Commence donc par trouver un cahier ou un carnet donc le format te plait, voir même que tu peux personnaliser si tu aimes bien. Il faut tenir compte du cadrillage des pages aussi : certains aiment les pages blanches, d’autre des carreaux de taille variable. En essayant tu vas trouver ce qui te convient le plus. Il existe même des pages avec des points, celle ci sont interesantes si tu aimes ecrire et dessiner sur la même page.
Petit conseil de gaucher : fais attention à la façon dont le cahier s’ouvre pour ne pas etre gené pour ecrire en fonciton de la positon de la main (limite au maximum les friction).
Pour choisir ton outils, il n’y a pas de secret il faut essayer, le crayon ou le stylo qui te convient le mieux. Après plein d’essais je suis toujours revenu au BIC de base qui ne me quitte jamais. Le moment et le lieu où tu écris sont importants pour le faire rentrer dans une routine, ca sera encore une fois très personnel et lié à ton organisation. Tous les moments et les lieux sont bons pour ecrire dans un journal tant qu’ils peuvent être fait régulièrement et dans de bonnes conditions : matin, soir, pause dejeuner, transport…
Dernier conseil, s’appliquer pour bien ecrire donne envie d’ecrire plus. Nous ecrivons de moins en moins aujourd’hui et notre écriture est de moins en moins bonne. Ecrire tous les jours permet d’ecrire mieux et c’est toujours plaisant.

CONCLUSION

Quand j’ai décidé d’ecrire tous les jours dans mon journal, je ne savais pas trop ce que j’allais y mettre. Avec le temps, le contenu à évolué et le temps que j’y passe aussi. Chacun à sa façon de tenir son journal. Et chacun y met ce qui lui passe par la tête sans forcement que cela ressemble à nos journaux d’adolescent. Ecrire un journal m’a apporté une serenité et des avancés que je n’aurai jamais eu sans, tout en ne me prenant que 10 à 15 minutes par jours.

J’espère vous avoir donner envie de remplir quelque pages chaque jour.

N’hésites pas à partager tes expériences dans les commentaires ou via les messageries des réseaux sociaux. Tu peux me suivre sur Facebook, Instagram, Twitter et Linkedin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page