minimalist - blog DVLP - romain larue.com

MINIMALISME

Le minimalisme a beaucoup de définitions, il a des variantes importantes. Il doit avant tout répondre aux besoins de la personne qui se lance dans cette démarche. Dans un monde où l’on peut avoir ce que l’on veut quand on le veut, le minimalisme se détache un peu. Mais ce n’est pas forcement la volonté d’aller dans le sens opposé. Et encore moins la volonté de vivre en marge de la société.

QUELLE EST TA DÉFINITION DU MINIMALISME ?

Comme dans toute façon de vivre, il y a différents type de minimalismes allant de l’allègement de ce que l’ont possède au minimalisme le plus strict possible. Ma vision du minimalisme consiste à ne posseder que ce dont on a besoin et se séparer des choses qui n’ont pas d’utilité.
L’autre pan de cette vision est de réfléchir avant d’acheter quoi que ce soit, être sur que cela a une utilité. Le prix est une considération, mais si un object m’est vraiment utile y mettre le prix est plus simple quand je n’achète que peu souvent. C’est l’avantage du minimalisme, les éconnomies réalisées par le fait de ne pas acheter permet de faire moins de concessions quand il faudra acheter quelque chose de nécessaire.
Le minimalisme permet également de libérer son esprit par rapport à l’attention à porter au éléments matériels. C’est une façon de minimiser le stress, de gagner du temps et de se concentrer sur les choses importantes.

C’EST PAS UN PEU EXTRÊME ?

Tout dépend de la façon dont nous voyons les choses. Comme dans tout, quand on applique les choses trop durement on arrive à l’extreme. Le risque est de se perdre. Tous les minimaliste ne vivent pas pieds nus avec un sac a dos. Etre minimalisme c’est se réaliser avant tout. Il est sur que certaines personnes ne vont pas se faire à cette façon de vivre. Comme toujours y aller progressivement est une façon de voir jusqu’où nous sommes capable d’aller.

TU AS UNE PETITE ASTUCE ?

La première étape consiste à se séparer de ce que nous n’utilisons pas : il est possible de les donner ou de les vendre. Après cette première étape, un premier bilan permet de voir si cela vous manque. On fait ensuite la même chose avec ce dont on peut se passer.
Les anglais appèlent ça le « decluttering », c’est ce mot qu’il faut chercher si tu veux savoir comment ça s’organise.
Enfin, pour éviter d’avoir à faire le ménage trop souvent dans tes affaires, il est important de bien mesurer l’utilité des choses que tu veux acheter. La dessus j’ai une astuce en plus : trouver des objets qui ont plusieurs utilités (un sac qui sert pour le travail et les loisirs, des vêtements qui passent partout).
Essai également de prendre le temps de voir la variété de la gamme d’objet que tu veux acheter pour prendre celui qui couvre au mieux tes besoin. Sinon il va y avoir une frustration qui va mener à acheter encore ou à changer.

CONCLUSION

Le minimalisme est une pratique assez développée aujourd’hui pour ne pas passer pour un extraterrestre lorsqu’on s’y met. Il n’y a pas de minimalsme défini, chacun à son niveau de minimalsme possible et il faut en tenir compte. A l’heure ou la planète nous demande de prendre soin d’elle, le minimalisme est un des réponses individuelle que nous pouvons mettre en place en consomant moins.

Si tu souhaites avoir des détails et des techniques supplémentaire je t’invite à suivre Matt D’Avella qui est celui qui m’a initié au minimalisme.

J’espère t’avoir donné des éléments pour t’aider à être meilleur.

N’hésites pas à partager tes expériences en commentaire ou sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterInstagramLinkedIn.

Prends soin de toi et des autres

Romain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page