Assieds toi bien !

ASSIEDS TOI BIEN !!!

Combien d’entre vous avez entendu cette phrase petit ? Et surtout combien d’entre vous le disent encore à leurs enfants ?
La position position assise est un problème à tout âge pour la même raison mais exprimé d’une façons différentes : quand on est enfant parce qu’on a envie de bouger, et adulte parce qu’on ne bouge pas assez. L’enfant bouge parce qu’il en ressent le besoin et l’adulte se rend compte qu’il n’a pas assez bougé une fois qu’il se relève.
Mais alors qu’est ce c’est que bien s’assoir ?

TIENS TOI BIEN SUR TA CHAISE !

La chaise est sans doute le premier vecteur de mauvaise position assise ! Cet objet sur lequel nous passons de nombreuses heures durant notre vie n’est sans doute pas le meilleur support que nous puissions avoir pour s’assoir.
En effet, il semblerait que le dossiers aient été inventés à l’origine pour supporter les modèles lorsqu’un peintre en faisait un portrait et pour que les moines puissent se concentrer sans limite dans leur prière (s’endormir sans tomber…).
Il a donc été inventé pour palier la longueur de la positon assise sans pour autant la rendre meilleure : ils sont la preuve que nous ne sommes pas fait pour rester assis sans bouger. Il nous arrive de nous adosser bien droit et de sentir un bien être dans la positon, là on se dit qu’on est bien assis.
Et si cette sensation d’être bien ne venait que du fait d’avoir changé de positon ?

MAIS ALORS C’EST BIEN DE BIEN SE TENIR ASSIS ?

Oui… mais non… La réalité est que le bienfait de cette positon assise « correcte » n’est que temporaire au niveau des muscles et qu’ils finiront pas être en souffrance même dans cette positon.
Le relâchement relatif des muscles ne va être que temporaire car la posture devra tout de même être maintenue et la contraction nécessaire se fera selon une physiologie musculaire que l’on appelle isométrique, c’est a dire sans que le muscle ne change de longueur. Nos muscles sont assez bien fait pour nous maintenir avec une contraction isométrique mais pas longtemps. Il préfèrent être contractés et relâchés régulièrement plutôt que d’être maintenu contractés en permanence. Avec le temps ils risquent de perdre de leur élasticité : la souplesse du dos diminuera, les raideurs se feront sentir et leur accumulation limitera notre mobilité en entrainant de possibles douleurs.

QUELLE EST LA BONNE POSITION ASSISE ALORS ?

Je suis désolé de casser un mythe mais la bonne position assise n’existe pas… Il y a eu, avec le temps, beaucoup de description de posture assise parfaite ou meilleure que les autres. Et malheureusement, aujourd’hui, nous pouvons acheter des chaises qui nous maintiennent dans ces postions avec des réglages de plus en plus nombreux pour avoir LA position parfaite alors qu’elle n’existe pas.
Je vais quand même vous donner la définition de la position assise la plus valable :


La meilleure position assise est la suivante

Cette phrase m’a été donnée par Laurent Fabre, ostéopathe spécialisé dans les neurosciences appliquées à la douleur avec qui j’enseigne au Conservatoire Supérieur d’Ostéopathie.
Cette définition donne raison à nos enfants qui bougent sur leurs chaises après quelques minutes. Notre corps n’est pas fait pour se tenir immobile de façon prolongée, c’est un fait et vous avez déjà tous pu le remarquer, rester immobile est un effort : ce n’est pas naturel. On le remarque lorsqu’on doit rester debout mais c’est la même chose avec toutes les positions : notre corps doit bouger régulièrement pour permettre à ses muscles de s’étirer, de se contracter ou de se relâcher. Même quand nous dormons nous bougeons pour ne pas rester avec des tensions musculaires identiques trop longtemps !

ET ON FAIT COMMENT ?

Vous l’avez compris la position assise n’est pas unique et doit être variable pour que le corps puisse se positionner de différentes façons en fonction de ses tensions et de ses besoins.
Une chaise avec des réglages fixes n’est donc pas une solution, c’est pourtant ce que l’ont trouve de plus en plus dans les magasins spécialisés.
Le support de préférence pour s’assoir derrière un bureau reste le ballon, aussi appelé swissball, qui sera adaptable en fonction de la position, il évitera également de rester trop longtemps dans une position car l’instabilité obligera à changer légèrement de posture régulièrement.
Pour être vraiment complet il faudrait compléter avec un bureau que l’on appelle assis/debout qui permet de relever le plan de travail pour travailler debout. Il en existe des électriques et des manuels et on en trouve quasiment partout, même dans la grande enseigne de magasin de meuble suédoise.
En dehors du bureau ou de la table, il est intéressant pour le corps que vous multipliiez les formes de positions assises en changeant quand vous en ressentez le besoin : en tailleur, sur les genoux, accroupis, sur une chaise, par terre et même parfois avachis sur le canapé (oui je l’ai dit!).

CONCLUSION

La position assise parfaire n’existe pas, et il faut bouger pour ne pas ressentir des inconforts liées à une posture prolongée !

Voila mon point de vue sur la position assise. J’espère que cela va vous motiver à vous positionner de façon différente et pas forcement toujours « bien ». Et surtout que vous allez être plus mobiles dans vos postures de tous les jours.
Dans un prochain article je reviendrai sur cette position assise au travail qui peut être souvent améliorer.

Merci pour votre attention jusqu’au bout de cet article. J’espère avoir éclairci certaines zones d’ombre.
N’hésitez pas à commenter, partager et à venir consulter régulièrement les articles de ce blog. Vous pouvez également me suivre sur Facebook, Twitter, Linkedin et Instagram.
Prenez soin de vous.
A bientôt.
Romain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page